Édition 2021

Créa : De Lou à vous

Jeudi 09 septembre

Lenparrot - concert dessiné avec Olivier Bonhomme

LENPARROT a le chant chaud et le sang froid d’un garçon sensible mais assurément paisible. De sa voix douce et délicate éclate une atmosphère cathartique et magnétique. 

Après un an et demi d’enregistrement, voici Another Short Album About Love, une pièce en 11 titres et 30 minutes, plus mélodique que mélancolique.

 

Le Nantais y référence ses textes pour nous offrir, en un voyage fictif, une histoire écrite pour le rythme. Sur notre passage, on peut croiser la réalisatrice ukrainienne Maya Deren (Part-Time Idiot), l’auteur belge de bande dessinée Brecht Evens (Quoi), le photographe suédois Anders Petersen (Rumour) et bien évidemment Freddie Mercury (Freddie).

Olivier Bonhomme

Olivier Bonhomme est illustrateur et directeur artistique. Diplômé de l’Ecole Emile Cohl en 2010 (Lyon), il commence sa collaboration avec le journal le Monde et le Washington Post en 2012 et fonde en parallèle le Studio BK à Lyon avec lequel il tend à promouvoir l’image sur scène et dans l’espace sous toutes ses formes. Après un court passage dans l’univers de la bande dessinée («L’Homme sans Rêve», 2011) il se concentre sur l’illustration et les séries personnelles pour créer un univers surréaliste où l’iconographie pop tend à rejoindre le symbolisme. 

blackwave_6e22ee4e77a8c41cc436624b8485c62475c1b7f0_sq_640.jpg

ANNULÉ

Concert 

blackwave.

blackwave. est le projet musical du rappeur Jay Atohoun et du chanteur, producteur Willem Ardui. Des flows précis, des paroles bien pensées et un groupe live qui combine les beats hip-hop avec des improvisations exaltantes de jazz, les belges de blackwave. sont actuellement les figures montantes du hip-hop en Flandre.

Vendredi 10 septembre

Amarula café club
Concert Afro Pop

Afro, pop et addictif. Chez Amarula Café Club, au croisement entre le homemade roots et le produit léché, les rythmes d’une énergie pure s’accompagnent de chants ensorcelants et d’une guitare agile, qu’on soupçonne africaine.

Le Sénégal pour Axel, La Réunion pour Yann, Madagascar pour Arnaud, l’Italie pour Vincent : les origines sont métissées ici, et s’entendent dans la musique polyglotte du groupe basé au Perreux.

 

De l’anglais empreint d’un accent sud-africain où les « r » roulent au milieu d’onomatopées scandées, du français saupoudré de malgache, de l'espagnol…

 

Tous instrumentistes accomplis, les quatre garçons font entendre leur complicité et une énergie hors du commun lors de concerts aux airs de grande fête collective.

Bachar Mar-Khalifé
en duo avec l'illustrateur Alfred

Concert dessiné 

Bachar Mar-Khalifé

Bachar Mar-Khalifé est originaire du Liban et sa famille déménage à Paris alors qu’il a six ans. Son enfanceet son adolescence baignèrent dans la musique et la poésie. Le piano classique, le jazz, le hip-hop, l’électroet le répertoire traditionnel libanais seront ses sources d’inspiration, autant de styles qu’il s’amusera à réunirdans ses créations. Pianiste, compositeur, chanteur, percussionniste, il ne cesse de jouer de ses différentes casquettes.

Alfred

Alfred naît en 1976 dans une famille d’artistes. Des années de fanzinat et de micro-édition lui forgent le caractère, avant qu’il publie aux Éditions Delcourt en 1997. En l’an 2000, il rencontre David Chauvel qui lui propose la série jeunesse « Octave ». Il enchaîne ensuite divers albums jeunesse ou BD aux univers très variés.

Samedi 11 septembre

Nicolas Michaux

concert Pop Folk

Auteur, compositeur et producteur, Nicolas Michaux  écrit et chante en anglais et en français se tenant consciemment à la croisée de différentes traditions : la grande époque de la chanson française, les songwriters américains, le rock anglais des années 60, les premières heures de la new wave, l’apogée du Highlife ghanéen... Et cependant Michaux est guidé par un style et un esprit profondément personnels et distinctifs.

Intitulé Amour Colère, son dernier album est un recueil de dix chansons simples mais lourdes de sens enregistrées à Samsø pendant l'hiver et le printemps 2019. C'est une tapisserie de batteries chaudes, de lignes de basse granuleuses et de guitares habitées sur lesquelles règne la voix caractéristique de Michaux qui joue tous les instruments mélodiques. Morgan Vigilante, ami de longue date et collaborateur, joue de la batterie.

Concert dessiné

Emile Parisien / Vincent Peirani
en duo avec l'illustrateur Marc Boutavant 

Emile Parisien / Vincent Peirani

Marc Boutavant

Après avoir rendu hommage aux musiciens et compositeurs de la Belle Époque, tels que Sydney Bechet ou encore Duke Ellington, pour ne citer qu'eux, Vincent Peirani et Émile Parisien partent à la découverte du tango argentin.

 

De reprises de chants traditionnels (Carlos Gardel, Astor Piazzolla) en créations originales (Gubitsch, Peirani, Parisien), en passant par des relectures de thèmes tels que Temptation de Xavier Cugat et allant même jusqu'à une mélodie de Jelly Roll Morton, ces deux musiciens d'exception qui ne semblent former plus qu'un, tant les années passées ensemble ont magnifié leur collaboration, nous livrent avec ce nouveau répertoire leur interprétation de la musique de tango.

Marc Boutavant est un illustrateur et auteur de littérature de jeunesse et de bandes dessinées français né en 1970 à Dijon.

 

Sa première publication est réalisée en 1999 pour Actes Sud junior dans la série « À petits pas » où il illustre Le soleil à petits pas de Michèle Mira Pons. L'année suivante il réalise dans la même série l'illustration de L'écologie à petits pas écrit par François Michel. Puis il est appelé par Gérard Lo Monaco pour un livre de comptines chez Albin Michel jeunesse. Celui-ci avait été séduit par le programme de la Guinguette pirate que Marc Boutavant réalisait depuis sept ans pour ce bateau-café-concert.

 

En 2002, il crée son propre univers animal avec la série Mouk, une série de livres pour enfants aux Éditions Mila puis aux éditions Albin Michel jeunesse à partir de 2007 avec Le Tour du monde de Mouk. « C'est vaguement un ours. Je ne veux pas que l'on reconnaisse l'animal, mais plutôt ce qui s'en dégage » précise-t-il au début de la série.